Présentez votre solution avant le 27 mai
Rechercher dans tout le site
Les espaces communs : océans, climat, espace, biodiversité

Environmental Impunity Index Latin America

  • Center For the study of Security, Impunity and Justice, Universidad de las americas Puebla
  • Amérique du Sud
  • 2021
  • Projet accompagné

Présentation du projet

Inspiré des idées élaborées dans le cadre du programme de l’Indice mondial de l’impunité, l’Indice d’impunité environnementale (IGI Ambiental) présente une méthodologie qui propose une mesure comparative des actions, des capacités et de la mise en application des politiques environnementales dans les états du Mexique à travers quatre dimensions :
  1. La capacité des institutions (composante structurelle) ;
  2. La dégradation de l’environnement (composante fonctionnelle) ;
  3. La criminalité environnementale (fonctionnelle) ;
  4. La stratégie intergénérationnelle (structurelle).


"En Amérique latine, nous sommes habitués à l'impunité. Le manque de capacité institutionnelle et de volonté politique à respecter l'état de droit aggrave le sentiment d'impunité, détruit la nature et menace la vie des générations futures."

- Azucena Cháidez, Partenaire, SIMO Consulting



Présentation de l'organisation

Le Centre d'études sur l'impunité et la justice (CESIJ) est un groupe de réflexion dont la mission est de générer des études sur le phénomène d’impunité aux niveaux national et mondial afin de pouvoir élaborer des politiques publiques efficaces en matière de justice, de sécurité et de droits humains. Le laboratoire de données mène des analyses quantitatives et fait circuler les connaissances auprès des agences internationales, des organisations de la société civile et des acteurs du secteur privé.

Qu'est ce que l'impunité environnementales ?

  1. L’impossibilité d’enquêter, de poursuivre, de sanctionner et de réparer les crimes et les dommages infligés à l’environnement, conséquences d’un manque de capacité institutionnelle et/ou de volonté politique de la part des autorités ;
  2. L’absence d’application ou de réalisation des objectifs politiques en matière d’environnement et de climat, à cause d’un manque de capacité institutionnelle ou de volonté politique, dans la mesure où cette carence rend compliqué la possibilité de protéger de façon efficace l’environnement et de garantir une pleine jouissance du droit humain à un environnement sain ;
  3. Le manque de stratégies et de programmes de politique publique sur le long terme, ou dits intergénérationnels, qui pourraient réduire le risque de subir des dommages, mais aussi celui de ne pas avoir accès aux ressources naturelles pour les populations les plus vulnérables, les générations futures, et même les autres espèces.
Protéger l’environnement de façon efficace et garantir la jouissance d’un environnement sain nécessitent l’élaboration de politiques et une action coordonnée entre les trois niveaux du gouvernement.

Méthode de calcul

Quatre dimensions pour mesurer l'impunité :

  1. Capacité des institutions
  2. Criminalité environnementale
  3. Dégradation de l’environnement
  4. Stratégie intergénérationnelle
Afin d’éviter que certaines dimensions aient plus de poids statistique dans les résultats du fait d’un plus grand nombre de variables, chacune des dimensions pèse 25% dans l’estimation finale de l’indice. La valeur maximale de l’indice est 4, ce qui correspond à un taux de 100%. Autrement dit, chaque dimension peut atteindre une valeur de 1.

Etape 1 : Le Mexique



Etape 2 : Une expansion vers l'Amérique du Sud

La deuxième étape du projet d’Indice d’impunité environnementale a pour objectif de développer une approche méthodologique qui permette une comparaison solide des niveaux d’impunité environnementale entre les pays d’Amérique Latine. Les concepts définis, les critères méthodologiques et les variables retenus pour mesurer l’impunité environnementale au Mexique seront utilisés comme point de départ.
  • Identifier les indicateurs disponibles relatifs aux ODD et à l’accord d’Escazú qui pourraient être appliqués à l’Indice d’Amérique Latine et développer des indicateurs spécifiques supplémentaires relatifs aux deux dimensions que sont la capacité institutionnelle et la criminalité environnementale ;
  • Établir des alliances avec les institutions pour collecter les données ;
  • Sur la base des données disponibles, identifier les pays à inclure dans le modèle et ceux qui seront étudiés en tant que cas d’impunité ;
  • Rechercher des options de financement pour cette étape et les suivantes.

Projets qui pourraient vous intéresser

Les espaces communs : océans, climat, espace, biodiversité
Net Zero Space Enabling Space Projects
Astroscale (AS) est la première entreprise privée dont l'objectif est d'assurer le développement sûr et durable…
Astroscale
International
Japon
En savoir plus sur le projet
Les espaces communs : océans, climat, espace, biodiversité
Water resilient cities
En raison du changement climatique, la fréquence des événements météorologiques extrêmes augmente et les villes ne…
Strelka KB
Europe
Russie
En savoir plus sur le projet
Les espaces communs : océans, climat, espace, biodiversité
SSA Capacity Building
Ce projet vise à proposer des services de Space Situational Awareness (SSA) et la construction de…
Share my Space
International
France
En savoir plus sur le projet