Présentez votre solution avant le 27 mai !
Rechercher dans tout le site
Les espaces communs : océans, climat, espace, biodiversité

Net Zero Space

Lors de la 4e édition du Forum de Paris sur la Paix, des acteurs du monde entier préoccupés par la durabilité à long terme de l’espace extra-atmosphérique ont lancé l’initiative « Net Zero Space ». Opérateurs de satellites, lanceurs, agences spatiales, universités et société civile se sont réunis pour appeler à atteindre une utilisation durable de l'espace extra-atmosphérique au profit de l'ensemble de l'humanité d'ici 2030 en prenant des engagements concrets pour réduire d’urgence le nombre de débris en orbite terrestre.

Déclaration « Net Zero Space »

Les activités dans l'espace extra-atmosphérique sont entrées dans une nouvelle ère de croissance, créant de nouvelles possibilités pour le développement humain et la protection de la Terre. Toutefois, la quantité de débris orbitaux augmente dangereusement. En augmentant le risque de collision des biens spatiaux, en menaçant davantage la sécurité et la soutenabilité des opérations spatiales et en augmentant le coût d'accès aux orbites les plus utiles, cette tendance met en péril la capacité de l'humanité à tirer profit de l'espace extra-atmosphérique.

L'Article I du traité de l'espace de 1967 stipule que l'exploration et l'utilisation de l'espace extra-atmosphérique sont « l’apanage de l’humanité tout entière ». La protection de l'environnement orbital terrestre devrait être au cœur de toutes les activités spatiales afin de garantir que les acteurs actuels et futurs continuent à y avoir accès et à l'utiliser. Il est donc essentiel d'assurer le développement durable des activités spatiales publiques et privées, de protéger l'intégrité des objets en orbite existants et à venir, et de préserver un accès équitable à l'espace pour tous. Notre objectif commun est de garantir la sécurité des opérations spatiales et la soutenabilité à long terme des activités spatiales. Pour ce faire, nous cherchons à adopter des mesures d'atténuation et de correction appropriées pour toutes les opérations spatiales dès leur lancement, en tenant compte des caractéristiques distinctives des différentes orbites utilisées pour celles-ci.

Nous partageons la conviction que cet objectif requiert une coopération internationale et multipartite, rassemblant les forces du secteur privé, de la société civile et du monde universitaire, ainsi que les autorités publiques et les régulateurs. Toutes les entités opérant en orbite ou contribuant aux opérations spatiales depuis la Terre ont un rôle à jouer.

Les recherches scientifiques en cours menées par des organismes nationaux et internationaux indiquent que des mesures collectives et concrètes doivent être prises pour empêcher une dégradation rapide de l'environnement orbital de la Terre. En lançant l'initiative « Net Zero Space », nous appelons à un engagement mondial pour atteindre une utilisation durable de l'espace extra-atmosphérique au profit de l'ensemble de l'humanité d'ici 2030. Nous recommandons une action urgente dès 2021 pour rapidement maîtriser puis réduire la pollution croissante de l'environnement orbital de la Terre :
  • en évitant la production de nouveaux débris spatiaux dangereux,
  • en nettoyant les débris spatiaux dangereux existants.


Nous appelons les parties prenantes du monde entier à nous rejoindre pour soutenir l'initiative « Net Zero Space ». En annonçant leur soutien, celles-ci s'engagent à fournir un ou plusieurs exemples concrets et tangibles d'actions qu'elles ont entreprises ou qu'elles prévoient d'entreprendre, à l'échelle de leurs opérations et dans la limite de leurs moyens, afin de contribuer à l'objectif « Net Zero Space ».

Afin de suivre les progrès réalisés pour atteindre cet objectif et d’appuyer la dynamique à cet égard, nous demandons au Forum de Paris sur la Paix d'accueillir le secrétariat de l'initiative « Net Zero Space », de faire un rapport annuel sur l'avancement de l'initiative, et de promouvoir les étapes suivantes permettant la réalisation de l'objectif « Net Zero Space ».

La version originale de la déclaration « Net Zero Space » est en langue anglaise. Elle seule fait foi.

Liste des soutiens :

Arianespace
  • Arianespace s'est engagé à réduire son empreinte orbitale, avec le moteur à propulsion liquide rallumable Vinci qui facilitera la désorbitation des étages supérieurs d'Ariane 6 en fin de séquence de lancement. Communiqué de presse disponible ici.


Astrocast
  • Astrocast s’est engagé à renforcer son engagement en faveur d’un espace durable 1/ en veillant à ce que tous les satellites soient équipés d'un système de propulsion embarqué afin d’effectuer les manœuvres nécessaires à l'évitement de collisions et donc éviter de contaminer le cosmos et 2/ en développant davantage les analyses de ré-entrée dans l'atmosphère pour permettre aux satellites d'être désorbités en toute sécurité. Communiqué de presse disponible ici.


Astroscale
  • Astroscale s'est engagé à 1) élaborer des solutions innovantes et évolutives dans le domaine de l'entretien en orbite et 2) développer l'économie et travailler avec les acteurs gouvernementaux et commerciaux pour concevoir des normes, des réglementations et des mesures incitatives qui soutiennent l'utilisation responsable de l'espace. Communiqué de presse disponible ici.


Avanti
  • Avanti s'est engagé à 1/ continuer d'exploiter ses engins spatiaux en toute sécurité afin d'éviter la prolifération des débris spatiaux, notamment grâce à son cadre visant à atténuer les risques liés aux relocalisations de satellites et autres opérations non routinières, à 2/ continuer de collaborer avec des partenaires de confiance et d'autres opérateurs afin de permettre une meilleure coordination et d'atténuer les risques liés aux opérations de proximité et à 3/ poursuivre son soutien continu au développement de nouvelles lignes directrices et de meilleures pratiques. Communiqué de presse disponible ici.


CGSTL/Chang Guang Satellite
  • CGSTL s’est engagé à 1/ promouvoir la coopération avec les organisations et les entreprises concernées, respecter strictement et se conformer aux exigences relatives aux débris spatiaux, et promouvoir la réalisation d'une gestion efficace du trafic spatial et 2/ à développer des technologies de surveillance des débris spatiaux et des contacts de proximité à l'aide de satellites d'observation de la Terre, continuer à promouvoir le développement de technologies innovantes dans le domaine de la surveillance des débris spatiaux et assurer la sécurité et la durabilité de l'environnement spatial. Communiqué de presse disponible ici.


ClearSpace
  • ClearSpace s'est engagée à 1/ concevoir de nouveaux services en orbite afin de renforcer la durabilité et d'évoluer vers une économie spatiale circulaire, 2/ développer des solutions rentables d’élimination des débris et d'élimination des vaisseaux spatiaux et travailler avec toutes les parties prenantes pour les déployer, 3/ mener nos missions de services en orbite sur une base nette zéro, et nos missions d'enlèvement et d'élimination sur une base nette négative, et 4/ sensibiliser au risque de collision afin de contribuer à l'élaboration des futures politiques en faveur d'un écosystème spatial net zéro. Communiqué de presse disponible ici.


Clutch Space Systems
  • Clutch Space Systems s'est engagé 1) à fournir une connectivité constante et un système de localisation aux satellites en orbite basse pour une commande et un contrôle immédiats et totaux en vue d'une autonomie supervisée, afin de soutenir le développement d’opérateurs de satellites axés sur la sécurité et la durabilité, et 2) à fournir des stations terrestres pour satellites avec une empreinte carbone 99 % inférieure à celle d'un système traditionnel équivalent.


CNES (Centre national d'études spatiales)

DarkStar Aerospace
  • DarkStar Aerospace s'est engagé 1/ à utiliser ses stations au sol et ses stations de suivi multispectrales dans la région MENA pour surveiller les débris spatiaux et aider la communauté internationale à minimiser les risques spatiaux dans une région où l'humanité a peu de couverture et 2/ à développer une nouvelle technologie satellitaire pour surveiller l'espace LEO et GEO afin d'aider à l'élimination des débris spatiaux et de minimiser d'autres risques. Et continuer à développer des systèmes de propulsion hybride et de fusées réutilisables avec nos fournisseurs de services de lancement afin de minimiser notre impact sur l'environnement et l'espace. Communiqué de presse disponible ici.


EgSA (Agence spatiale égyptienne)

E-Space
  • E-Space s'est engagé à concevoir des systèmes satellitaires en plaçant la durabilité au cœur de leur architecture en maintenant de petites sections transversales pour les rendre beaucoup moins vulnérables aux collisions, en empêchant la création de nouveaux débris en cas de collision et en nettoyant activement l'espace en entraînant et en désorbitant les petits débris lorsque cela est possible. Vous pouvez lire le communiqué de presse ici.


Exotrail
  • Exotrail s'est engagé 1/ à continuer d'améliorer la mobilité spatiale avec des solutions à long terme, notamment avec un SpaceVan™ réutilisable qui permettra à l'entreprise de ne plus créer de débris de satellite d'ici 2030 et 2/ d'ici la fin de la décennie, à s'orienter vers de nouveaux services qui permettront une utilisation plus sûre de l'espace, comme l'enlèvement des débris.


EUSST
  • EU SST fournit des services opérationnels de sécurité spatiale qui protègent les infrastructures spatiales, notamment les programmes phares de l'Union européenne Galileo et Copernicus, contre les risques de collision et empêchent la prolifération des débris spatiaux. Ces services seront mis à la disposition des utilisateurs en dehors de l'Europe dans un avenir proche. EU SST s'est également engagé à travailler au développement de services publics supplémentaires afin d'améliorer la coordination du trafic spatial et de garantir la sécurité des opérations spatiales, par exemple en soutenant les activités de réduction des débris spatiaux et d’assainissement de l’espace. Communiqué de presse disponible ici.


Eutelsat
  • Eutelsat s'est engagé à mettre en œuvre un « Plan de maîtrise des débris spatiaux », propre à la société et constamment remis à jour depuis son lancement en 2005, garantissant le respect des normes les plus strictes en matière d'opérations spatiales durables. Ce plan a permis à Eutelsat d'atteindre un taux de succès supérieur à 95 % pour les désorbitations de ses satellites. Le Groupe s'est également engagé à travailler en étroite collaboration avec les autorités françaises pour la mise à jour de la loi spatiale française afin de prendre en compte les nouveaux défis de l'espace, notamment les débris. Communiqué de presse disponible ici.


GISTDA

GMV
  • GMV s'est engagé à 1/ améliorer et promouvoir l'utilisation de ses services commerciaux de prévention des collisions fournis par le centre d'opérations focusoc et 2/ à poursuivre ses travaux sur le développement de nouvelles solutions pour assurer la sécurité et la durabilité des opérations spatiales en vue d'une future gestion efficace du trafic spatial. Communiqué de presse disponible ici.


Hispasat
  • Hispasat s'est engagée à 1/ mettre en œuvre un plan de durabilité avec des recommandations spécifiques pour une exploitation plus durable de sa flotte de satellites, et 2/ se conformer strictement aux lignes directrices et recommandations existantes en matière de débris spatiaux, ainsi que contribuer au développement du STM et des réglementations futures sur les débris spatiaux et la durabilité de l'espace en Europe, en étroite collaboration avec les parties prenantes et les autorités publiques concernées.


IAASS
  • L’International Association for the Advancement of Space Safety s'est engagée à promouvoir et à développer la "Proposition de l'IAASS/IASL pour un cadre opérationnel et réglementaire visant à assurer le retrait des débris spatiaux". Don Kessler, ancien chef scientifique de la NASA pour les débris spatiaux, a déclaré à propos de cette proposition :"Je pense qu'il s'agit d'un cadre intéressant qui pourrait permettre de contourner bon nombre des problèmes politiques et juridiques que rencontrerait toute agence gouvernementale ou entreprise privée". Texte complet de la proposition disponible ici.


Inmarsat

International institute of air and space law
  • L'International Institute of Air and Space Law (Institut international du droit aérien et spatial) s'est engagé à former des étudiants et des jeunes professionnels du monde entier aux composantes législatives et politiques des activités de réduction des débris spatiaux et d’assainissement de l’espace, et à les encourager et les soutenir dans leurs recherches sur ces sujets. Communiqué de presse disponible ici.


ISISPACE
  • ISISPACE s'est engagé à 1) développer et utiliser des technologies spatiales disruptives pour la réduction et l'élimination des débris et 2) respecter les normes les plus strictes en matière d'opérations spatiales durables, notamment la norme néerlandaise consistant à désorbiter les objets envoyés dans l'espace 25 ans après leur lancement plutôt que 25 ans après leur fin de vie. Communiqué de presse disponible ici.


Kall Morris Incorporated
  • KMI s'est engagé à 1/ développer des solutions logicielles et matérielles innovantes et évolutives pour capturer les débris orbitaux non contrôlés, non reconnus et non préparés, et à 2/ aider au développement de l'entretien, de l'assemblage et de la fabrication dans l'espace avec des acteurs gouvernementaux, commerciaux et civils pour une utilisation responsable de l'espace.


NorthStar
  • NorthStar s’est engagé à supporter des opérations spatiales sûres et durables grâce à ses services haute-fidélité pour les opérateurs de satellites. Les services d'information et de renseignement spatiaux de NorthStar seront lancés en 2023, apportant le premier service de suivi des objets spatiaux commercial basé dans l'espace à couvrir toutes les orbites proches de la Terre.


OrbitX
  • OrbitX s'est engagé à faire progresser l'accès durable des Philippins à l'espace en fournissant aux Philippines et au marché philippin de nouvelles technologies durables telles que la fusée renouvelable Haribon SLS-1 et tous nos projets auxiliaires. Communiqué de presse disponible ici.


Planet
  • Planet s'est engagé à 1/ toujours partager ses données d'éphémérides des satellites les plus précises avec la communauté élargie des opérateurs, et à 2/ publier les résultats d'analyses sur l'utilisation de la traînée différentielle comme technique d’évitement des collisions (et continuer à améliorer son utilisation).


SCOUT
  • SCOUT s'est engagé à 1/ soutenir la durabilité de l'espace extra-atmosphérique par le développement et la fourniture de services qui améliorent la surveillance spatiale pour des opérations plus précises et moins risquées, et à 2/ collaborer avec toutes les parties prenantes pour assurer le développement de normes et de politiques qui favorisent une utilisation responsable de l'espace.


Share my Space
  • Share my Space s'est engagé à 1) favoriser les capacités indépendantes en matière de détection des débris spatiaux, de technologies de manœuvres automatisées et de navigation autonome des satellites, et 2) développer une base de données indépendante de plus de 150 000 objets pour accroître notre connaissance commune de l'état de l'environnement orbital de la Terre. Communiqué de presse disponible ici.


Skyroot Aerospace

SpaceAble
  • SpaceAble s'est engagé à fournir deux services innovants à la communauté spatiale, soutenus par une solution SSA complète, afin de grandement améliorer la durabilité des opérations en orbite terrestre basse. En termes de prévention, SpaceAble 1) commercialisera ISSAN en 2022, une solution logicielle SSA dédiée à l'agrégation et au traitement des données spatiales, dont la météo spatiale, afin de limiter les risques de défaillance en orbite terrestre basse et 2) testera Orbiter en 2023, un satellite inspecteur en orbite basse qui complétera la télémétrie et évaluera en temps quasi réel l'état des satellites en orbite basse. En termes d’assainissement de l’espace, SpaceAble fournira à la communauté spatiale une solution d'abonnement à des contrats d'assurance qui couvriront les missions de collecte de débris spatiaux pour les débris en désorbitation, les satellites défectueux ou les pièces de lanceur.


Viasat
  • Viasat s'est engagé à développer des modèles complets qui 1) utilisent des indicateurs quantitatifs et des outils de mesure permettant une évaluation complète de l'environnement actuel en orbite basse (LEO), de l'évolution attendue de cet environnement et des conséquences attendues des utilisations plus intensives prévues pour ces orbites, et 2) aident à la conception et à l'exploitation d'engins spatiaux et de constellations durables, comme présenté dans leur récent livre blanc. Communiqué de presse disponible ici.


Pour plus d'informations ou si vous souhaitez soutenir la déclaration « Net Zero Space »: netzerospace@parispeaceforum.org

Projets liés à cette thématique

Les espaces communs : océans, climat, espace, biodiversité
Net Zero Space Enabling Space Projects
Astroscale (AS) est la première entreprise privée dont l'objectif est d'assurer le développement sûr et durable…
Astroscale
International
Japon
En savoir plus sur le projet
Les espaces communs : océans, climat, espace, biodiversité
Water resilient cities
En raison du changement climatique, la fréquence des événements météorologiques extrêmes augmente et les villes ne…
Strelka KB
Europe
Russie
En savoir plus sur le projet
Les espaces communs : océans, climat, espace, biodiversité
SSA Capacity Building
Ce projet vise à proposer des services de Space Situational Awareness (SSA) et la construction de…
Share my Space
International
France
En savoir plus sur le projet