Découvrez les 60 projets sélectionnés en 2022
Rechercher dans tout le site
Retours sur les débats 2021

Promouvoir l’intégrité de l’information avec la Journalism Trust Initiative

Auteur : Titouan Le Bouard, étudiant en Master en Politiques Publiques à Sciences Po, résume le débat de la quatrième édition du Forum de Paris sur la Paix.

Titre de la session : Journalism Trust Initiative (JTI) : Promouvoir l’intégrité de l’information pour combattre les fake news


Date : 12 novembre 2021

 

Promouvoir l’intégrité de l’information avec la Journalism Trust Initiative

Face à la prolifération de la désinformation et des fake-news, Reporters sans frontières, en collaboration avec de nombreux acteurs du monde de l’information, a lancé une norme professionnelle internationale pour favoriser le journalisme, la Journalism Trust Initiative (JTI). La table ronde qui s’est tenue durant le Forum de Paris sur la Paix en 2021 a permis de mettre en lumière ses avancées ainsi que ses principales perspectives.

L’ère internet a bouleversé le métier de journaliste tout en rendant l’accès à l’information plus facile et moins chère. Pour autant, la qualité de l’information est de plus en plus menacée, notamment du fait de la prolifération plus rapide et plus simple de fake-news. Comme le rappelle le journaliste jordanien Daoud Kuttab, fondateur du Arabic Media Internet Network, « la question n’est plus qui est journaliste aujourd’hui, mais quels sont les médias qui peuvent être considérés comme crédibles ».

Le JTI propose une autoévaluation et une certification pour les rédactions, fondées sur un certain nombre de règles strictes, notamment en matière de déontologie journalistique. Les rédactions qui y prétendent doivent répondre à une centaine de questions et fournir les preuves de leur transparence et pluralisme, avant d’obtenir le label à la suite d’un audit externe indépendant.

Tout en étant applicable à des rédactions très grandes, la JTI permet aussi de renforcer la place des rédactions indépendantes, comme c’est le cas dans les pays arabes, comme le souligne Daoud Kuttab, où 90% des médias s’autocensurent et où les gouvernements parviennent à manipuler l’information. JTI, d’après lui, permettra ainsi de soutenir des rédactions indépendantes, et aux lecteurs de s’orienter vers des ressources reconnues pour leur crédibilité.

L’un des objectifs de la JTI est de devenir facilement indentifiable, et reconnu comme gage de qualité et de confiance. Craig Newmark, philanthrope et fondateur de la fondation éponyme, souligne ainsi le rôle de la JTI, « qui pourra permettre au public de savoir quels médias et plateformes peuvent être considérés comme fiables mais qui rendra également plus difficiles les accusations de désinformation portées par les hommes politiques ».

Attestant du sérieux des processus au sein des rédactions et non de la qualité de l’information produite, le standard JTI agit comme un outil au service des parties prenantes du secteur des médias pour identifier et soutenir des rédactions indépendantes et de confiance. Selon Daoud Kuttab, JTI pourrait ainsi devenir « un boost pour les médias indépendants bouleversés par le renouveau de leur modèle économique », et notamment « pour les médias entièrement en ligne, qui ont du mal à imaginer un modèle économique de long terme » selon Mira Milosevic, directrice du Global Forum for Media Développement (GFMD).

Au-delà des investisseurs ou des donateurs, JTI peut permettre de mieux orienter les dépenses publicitaires vers des médias de confiance. Vera Jourova, Vice-présidente de la Commission européenne et chargée du respect des valeurs de l’Union Européenne et de la transparence, considère ainsi que le dispositif permettra « d’identifier qui est qui dans le monde des médias » et d’ainsi mieux orienter les dépenses européennes en matière de publicité à travers une liste objective et indépendante de médias reconnus pour leur transparence et leur qualité et qu’il conviendra ainsi de privilégier.

Enfin, le JTI se veut un réel outil de coopération et d’échanges, permettant notamment de partager entre médias les bonnes pratiques du journalisme. Le JTI campus, mis en œuvre notamment par le Global Forum for Media Développement, a ainsi pour but de répandre ces pratiques, notamment vis-à-vis des pays du Sud, « pour s’assurer que de petites rédactions aux moyens limités puissent également avoir accès à ces ressources » comme le mentionne Mira Milosevic. Ce campus repose ainsi sur un ensemble de ressources d’apprentissage et d’entrainement en ligne, accessibles gratuitement à tous, permettant aux rédactions et journalistes de se former pour accroitre la qualité de l’information qu’ils produisent.

La Journalism Trust Initiative s’avère donc un outil particulièrement utile, notamment à la suite de la pandémie de Covid-19 qui a révélé l’importance de ce type de dispositif face à la diffusion importante de fake news. Les perspectives sont donc importantes pour le futur et JTI permettra de faire émerger davantage de coopération entre acteurs du monde de l’information, et de mettre en place un modèle économique permettant de sécuriser les rédactions indépendantes, de plus en plus fragilisées aujourd’hui.

 

Contribution de Titouan Le Bouard

Regarder le replay

Newsletter

Ne manquez aucune actualités, nos prochains événements ou l’avancée des projets que nous soutenons !