Cada a–o alrededor de 1000 agricultores de las comunidades andinas de Huinchiri, Choccayhua, Ccolana y Chaupibanda en la provincia de Canas (Cusco), participan en la ceremonia de tejido y reconstrucci—n de un puente hecho a mano a base de una hierba local llamada "Qoya", que se extiende 120 pies (36 metros) y que mantiene viva una antigua tradici—n Inca utilizando tŽcnicas que se han trasmitido de generaci—n en generaci—n. 

Foto: Enrique Castro-Mend’vil
SCUP project logo 450x450 website (17)

Weaving the Recovery – Indigenous Women in Tourism

Sélectionné au Forum de Paris sur la Paix 2020 pour bénéficier d'un an de soutien en 2021

Projet porté par :

World Tourism Organization (UNWTO)

Zone géographique
Amérique latine et centrale
Thème
Economie inclusive

Ce projet est animé par la conviction que l'autonomisation des femmes autochtones du Guatemala, du Pérou et du Mexique par le biais du tourisme et de la culture, et plus particulièrement des métiers du textile, contribuera considérablement à leur rétablissement post-Covid-19.

Projet

L'initiative vise à autonomiser les femmes autochtones (en commençant dans 3 pays : le Mexique, le Pérou, le Guatemala) pour assurer une reprise économique durables après l’émergence de la pandémie de Covid-19. Le projet conçu suit une approche participative, proposant un modèle inclusif qui trace une feuille de route pour un développement inclusif et l'autonomisation socio-économique des femmes. Grâce à une boîte à outils complète, au renforcement des capacités et à un système de mentorat, les femmes autochtones pourrons acquérir les compétences nécessaires pour être compétitives sur le marché et profiter des avantages sociaux, culturels et économiques du tourisme.

Organisation

« Weaving the Recovery » est une collaboration entre l'Organisation mondiale du tourisme, l'Alliance mondiale du tourisme indigène et l'Observatoire des politiques culturelles CRESPIAL qui vise à garantir que les femmes indigènes bénéficient de la reprise du tourisme. Le projet s'appuie sur les enseignements tirés d'IMPACTO et du Centro de las Artes Indígenas pour préserver les connaissances anciennes et promouvoir le commerce équitable dans les communautés de Totonaca et Altos de Chiapas.

Abonnez-vous à la newsletter