Partenaires institutionnels

Agence internationale de l'énergie
(AIE)

Fondée en 1974, l’Agence internationale de l’énergie (AIE) a été conçue pour aider les pays à coordonner une réponse collective aux perturbations majeures de l’énergie. L’Agence examine tout le champ des questions énergétiques : l’offre et la demande de pétrole, de gaz et de charbon, les technologies des énergies renouvelables, les marchés de l’électricité, l’efficacité énergétique, l’accès à l’énergie, la gestion de la demande, etc. Aujourd’hui, l’AIE est au cœur du dialogue mondial sur l’énergie, fournissant une analyse par le biais de publications, rapports, données statistiques, formations, présentations et ressources. Par ses travaux, l’AIE préconise des politiques qui ont pour objectif d’améliorer la fiabilité, l’abordabilité et la durabilité de l’énergie.

Chambre de commerce internationale (CCI)

La Chambre de commerce internationale (CCI) est l’organisation mondiale des entreprises. Elle est l’unique porte-parole reconnu de la communauté économique à s’exprimer au nom de tous les secteurs et de toutes les régions, fédérant des milliers d’entreprises et fédérations professionnelles au sein de ses comités nationaux, dans plus de 120 pays. Elle joue un rôle de leader dans l’élaboration des règles du commerce international et dans la diffusion de bonnes pratiques

Club
de Paris

En tant que principal forum de restructuration de la dette bilatérale officielle, le Club de Paris participe à l’élaboration de solutions coordonnées et durables aux problèmes de soutenabilité de la dette des pays emprunteurs. Alors que le paysage de la dette souveraine se complexifie, le Club de Paris est convaincu que des solutions de long terme ne peuvent être atteintes que dans un cadre coordonné et par le biais d’un dialogue nourri avec l’ensemble des acteurs. Le Club de Paris est naturellement un partenaire institutionnel du Forum de Paris sur la Paix, plateforme de solutions aux défis internationaux, soulignant la nécessité d’un engagement de long terme favorisant les pratiques de financement soutenable.

Commission
européenne

Dans un contexte géopolitique changeant, de montée des tensions internationales et de résurgence de l’unilatéralisme et du repli sur soi, la Commission européenne reste plus attachée que jamais à la coopération entre les États, à une gouvernance mondiale responsable et au multilatéralisme, garants de paix et de croissance durables. Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a rappelé – lors de son discours sur l’état de l’Union, en septembre 2018 – son souhait d’une Europe qui travaille en faveur de la paix et qui assume davantage son rôle d'acteur mondial. L’initiative du Forum de Paris sur la Paix constitue une formidable opportunité de relance de l’action concertée internationale pour relever les défis auxquels notre planète est confrontée.

Comité international de la Croix-Rouge (CICR)

Le Forum de Paris sur la Paix représente pour le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) l’occasion unique de promouvoir l’action et le droit international humanitaires. La diversité et le niveau des participants à cet événement sans précédent, qui associera tant les principaux dirigeants d’États, les organisations internationales que la société civile internationale en quête d’un idéal de gouvernance, font de ce forum un lieu où la cause humanitaire a toute sa place. Face à un monde d’instabilité et de violences, toujours confronté, 100 ans après la fin de la Première Guerre mondiale, à des conflits armés, même d’un autre genre, le CICR participe activement au Forum de Paris sur la Paix qui se veut être un lieu d’échanges et de débats, de partage d’expériences et de recherche de solutions innovantes, afin de mettre l’accent sur l’impérieuse nécessité de poser des limites aux guerres. Dans le cadre de la première édition, il a présenté son projet relatif aux personnes disparues dans lequel est impliquée la Croix-Rouge Française et participera avec intérêt aux nombreux événements organisés. Depuis plus de 150 ans, le CICR, intermédiaire neutre dans les conflits armés et gardien du droit international humanitaire, travaille auprès des victimes de la violence. Fort de 160 00 employés sur le terrain, il tente en Syrie, au Yémen, en RDC, au Nigeria, en Irak, en Afghanistan et ailleurs, de porter assistance aux populations civiles et à tous ceux, blessés ou malades, qui en ont besoin ; de protéger les personnes qui sont détenues en raison d’un conflit. En 2017, c’est près d’un million de personnes qui ont été visitées par les délégués de l’institution, dans les conflits armés et dans d’autres situations de violences. Très actif dans le rétablissement des liens familiaux et la recherche des disparus en temps de guerre, le CICR a, de par son expertise, étendu ses activités de protection à la migration que ce soit en Amérique, en Asie et plus récemment en Europe, en s’appuyant sur le formidable réseau des Sociétés nationales de Croix-Rouge et de Croissant-Rouge. Enfin, le CICR veille à ce que les 196 États, parties aux 4 Conventions de Genève de 1949, conformément à leurs obligations, respectent et fassent respecter le droit international humanitaire, l’un des moyens des plus sûrs pour gagner la paix et faire triompher l’idée d’humanité dans les guerres.

Conseil
de l'Europe

L’esprit du Forum de Paris sur la Paix reflète parfaitement celui dans lequel le Conseil de l’Europe et ses 47 États membres dont la France, État fondateur et hôte, travaillent sans relâche depuis 1949. La coopération et le développement d’un espace juridique commun basé sur les Droits de l’Homme, l’État de Droit et la Démocratie sont notre contribution, essentielle, à la paix et à la sécurité démocratique. Nous vivons toutefois une époque où nombre d’hommes politiques et d’individus sont tentés par le repli sur soi et la remise en cause tant de ces principes fondamentaux que des institutions qui les défendent. Le Forum de Paris sur la Paix apporte une contribution importante à la lutte contre ces tendances. Le Conseil de l’Europe est fier de le soutenir.

Fond monétaire
international (FMI)

En travaillant avec ses 189 états membres pour promouvoir la stabilité économique et financière mondiale, le Fonds monétaire international (FMI) est au cœur de la coopération internationale depuis sa création il y a 75 ans. Au cours des dernières décennies, la rapidité des changements technologiques ainsi que l’intégration financière et commerciale plus approfondie ont renforcé la productivité et la croissance économique. Pour autant, les inégalités ont augmenté au sein des nations. Le FMI promeut des politiques qui produisent des effets positifs sur tous les citoyens afin que les bénéfices de la globalisation puissent être partagés largement. Le Fonds continuera à travailler avec ses états membres et d’autres organisations internationales afin renforcer la stabilité économique et financière, consolider le système commercial et tirer parti de la technologie en faveur de l’inclusion financière. Le FMI aidera également les pays dans l’identification des sources de financement pour atteindre les Objectifs de développement durable, la lutte contre la corruption la mise en œuvre d’une croissance plus inclusive. Les progrès réalisés dans ces domaines permettront de rétablir la confiance du public dans le système multilatéral and encourager la prospérité pour tous.

Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS)

Les questions de gouvernance et de paix mondiales constituent le cœur des activités de l’Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS). Dans un monde instable et en mutations structurelles et rapides, réfléchir, pour mieux agir, à instaurer un équilibre géopolitique est essentiel pour le monde de demain. Plus que jamais, les principes du multilatéralisme doivent organiser la société internationale pour parer à toute velléité hégémonique et du droit du plus fort. C’est pourquoi l’IRIS soutient l’initiative du Forum de Paris sur la Paix et a souhaité s’y associer. L’IRIS souhaite, par ce partenariat, être un acteur attentif et réactif des enjeux qui y seront soulevés et des propositions qui  y seront formulées.

Mairie
de Paris
La mairie de Paris est le siège de l’administration dirigée par les élus de la ville de Paris.
Open
Government Partnership
(OGP)

La montée de la désinformation, l’argent illicite en politique et les attaques contre la société civile et la presse ont entraîné un déclin des droits politiques et des libertés civiles dans le monde entier.
Conformément aux valeurs représentées par le Forum de Paris sur la Paix et reconnaissant que la coopération est nécessaire pour lutter contre ces menaces, Open Government Partnership réunit les acteurs gouvernementaux et de la société civile pour construire des gouvernements plus inclusifs, réceptifs et responsables.

Organisation de coopération
et de développement économiques
(OCDE)

En tant que partenaire institutionnel du Forum de Paris sur la Paix, l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) s’engage à apporter son expertise, son expérience et son impulsion à la réflexion collective du Forum de Paris sur la Paix sur la façon de répondre aux enjeux mondiaux d’aujourd’hui et de demain. La conviction de l’OCDE, fondée sur près de 60 années de collecte de données et d’analyses factuelles, est que dans un monde interconnecté, la coopération internationale est le moyen le plus sûr pour améliorer le bien-être commun. Le Forum de Paris sur la Paix est l’occasion pour les dirigeants du monde de passer de la parole aux actes et de construire un monde plus humain, transparent et responsable pour travailler ensemble en faveur du bien commun.
Dans cet objectif, l’OCDE avance les meilleures pratiques en matière d’élaboration des politiques et participe à l’établissement de standards pour que tous les acteurs puissent jouer un rôle avec des règles basées sur des valeurs partagées, notamment dans des domaines tels que la règlementation fiscale, l’environnement, l’anti-corruption, la responsable sociale des entreprises. L’OCDE apporte des données et analyses comparatives pour soutenir la prise de décision sur des questions clés économiques, sociétales et environnementales. Plus encore, l’OCDE aide les gouvernements à développer des solutions mondiales face aux défis qui ne peuvent pas être relevés unilatéralement, tels que les inégalités, les migrations, la transformation digitale, le changement climatique ou l’achèvement des Objectifs de développement durable (ODD).

Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO)
Tout le travail de l’UNESCO, « conscience des Nations Unies », est fondé sur la conviction selon laquelle la paix, pour être durable, doit s’appuyer sur une coopération intellectuelle internationale à travers la promotion de l’éducation, de la culture, des sciences et de la liberté d’expression. Ce n’est que par cette solidarité morale de l'humanité, fondée sur la compréhension mutuelle des peuples, le respect de la dignité humaine, le partage des cultures et des connaissances, et l’intelligence collective que nous développerons une culture de la paix. La mission de l’UNESCO est plus que jamais d’actualité pour apporter des réponses durables aux défis d’aujourd’hui. Sa méthode collaborative, ouverte sur la société civile, en fait un incubateur mondial unique des initiatives pour la paix. C’est pourquoi il était naturel pour l’UNESCO de s’associer au Forum de Paris sur la Paix pour construire ensemble une paix plus durable.
Organisation internationale de la Francophonie (OIF)

L’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) a pour mission de donner corps à une solidarité active entre les 88 États et gouvernements qui la composent. Cette communauté procède au partage d’une langue, le français, et des valeurs universelles. L’OIF a pour objectif de contribuer à améliorer le niveau de vie de ses populations en les aidant à devenir les acteurs de leur propre développement. Elle apporte à ses États membres un appui dans l’élaboration ou la consolidation de leurs politiques et mène des actions de politique internationale et de coopération multilatérale autour de ses quatre grandes missions : promouvoir la langue française et la diversité culturelle et linguistique ; promouvoir la paix, la démocratie et les droits de l’Homme ; appuyer l’éducation, la formation, l’enseignement supérieur et la recherche ; et développer la coopération au service du développement durable.

Organisation internationale
du Travail (OIT)

L’histoire de l’Organisation internationale du travail (OIT) est indissociable de celle du multilatéralisme et des valeurs de paix qu’il porte. Sa création par le traité de Versailles en 1919 constituait en effet une pierre essentielle de l’édifice du premier multilatéralisme ; ses fondateurs poursuivant une vision basée sur le principe qu’il ne saurait y avoir de paix universelle et durable sans justice sociale. Dans ce contexte, les commémorations du centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale trouvent une résonnance particulière à l’OIT. La mission presque centenaire de l’OIT en faveur de la justice sociale et de la paix dans et par le monde du travail continue de guider son action et celles de ses mandants tripartites — gouvernements, employeurs et travailleurs. Dans un monde du travail en profonde mutation, cette mission se concrétise à travers l’Agenda du travail décent, dont les objectifs interdépendants sont les normes, les principes et droits fondamentaux au travail ; la promotion de l’emploi ; la protection sociale ; le tripartisme et le dialogue social. Le Forum de Paris sur la Paix constitue une occasion unique de mettre en avant la pertinence et la permanence du mandat de l’OIT en faveur de la justice sociale au service de la paix. Ainsi, l’OIT, forte de sa vocation première et de l’action qu’elle mène dans ce domaine, se réjouit de cet effort collectif et est heureuse d’être associée au Forum.

Organisation mondiale
du commerce (OMC)
Dans un contexte fragile, le Forum de Paris sur la Paix représente une opportunité importante pour faire avancer la coopération entre les nations. C’est le but ultime de l’Organisation mondiale pour le commerce (OMC) qui est heureuse de donner son support en faveur de cette initiative. En rejoignant le Forum de Paris sur la Paix en tant que partenaire institutionnel, l’OMC rend hommage à sa propre création dans un contexte d’après-guerre d’effort de reconstruction du monde économique et de promotion des bonnes relations internationales sous un système de règles partagées. Le système de gouvernance mondiale actuel n’est pas parfait mais il représente les meilleurs efforts des gouvernements, lesquels coopèrent depuis les 70 dernières années pour préserver ensemble la paix et la stabilité et, ce faisant, apporter les conditions nécessaires à la croissance et au développement. Le défi aujourd’hui est de maintenir et de renforcer ce système afin de s’assurer qu’il soit plus adapté à l’évolution des besoins. Le Forum de Paris sur la Paix rappelle l’OMC à cette histoire. Il nous encourage à venir ensemble et à s’engager une fois de plus à poursuivre l’action collective pour construire un monde meilleur. L’OMC est impatient de jouer un rôle dans ces efforts.
Parlement
européen

Au fil des années et des modifications successives des traités européens, le Parlement européen a acquis de vastes compétences législatives et budgétaires qui lui permettent de déterminer, avec les représentants des gouvernements des États membres réunis au sein du Conseil, le cap suivi par le projet européen. Le Parlement européen agit en tant que colégislateur : il partage avec le Conseil le pouvoir d’adopter et de modifier les propositions législatives et d’arrêter le budget de l’Union européenne. Il contrôle également le travail de la Commission européenne et des autres organes de l’Union européenne et collabore avec les parlements nationaux des États membres. Si le Parlement a le souci de rendre toujours plus démocratiques les décisions en Europe, il a aussi à cœur de contribuer à la lutte pour la démocratie, la liberté d'expression et des élections libres et régulières dans le monde entier.

Programme des Nations unies pour le développement (PNUD)
Le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) a un mandat unique, dans le cadre du système des Nations unies, pour travailler sur la gouvernance démocratique. Fort d’une présence opérationnelle dans 170 pays et territoires, le PNUD soutient quotidiennement des pays dans le renforcement de leurs institutions ainsi que dans l’amélioration de leurs capacités de régulation et de leurs cadres juridiques pour faire avancer les Objectifs de développement durable (ODD). Avec cet accent sur le développement de solutions de gouvernance multi-acteurs pour les enjeux de paix, de climat et d’inégalités, le Forum de Paris sur la Paix présente une opportunité clé pour co-construire la prochaine génération de développement de solutions avec les gouvernements et la société civile. Comme le reconnaît l’Agenda 2030, les systèmes et les processus de gouvernance inclusive et responsable sont des facilitateurs cruciaux de développement durable et de sécurité humaine. La prévention des conflits et le maintien de la paix, notamment à travers un engagement plus fort des jeunes, sont également au cœur des efforts des Nations unies. Dans cette perspective, le PNUD se réjouit de partager son expertise sur la restauration de fonctions gouvernementales essentielles dans un contexte fragile et de contribuer à de nombreux débats du Forum de Paris sur la Paix qui traitent du renforcement des efforts conjoints afin d’éradiquer la pauvreté, de protéger la planète et d’améliorer la résilience aux crises et aux chocs.
United Nations
Global Compact (UNGC)

Le Pacte Mondial des Nations unies (United Nations Global Compact) vise à mobiliser un mouvement mondial d’entreprises et de parties prenantes pour créer le monde que nous voulons. Le Pacte mondial des Nations unies aide les entreprises à faire des affaires de façon responsable en alignant leurs stratégies et leurs opérations sur les dix principes relatifs aux droits de la personne, au travail, à l’environnement et à la lutte contre la corruption ; et prendre des mesures stratégiques pour faire progresser des objectifs sociétaux plus larges, tels que les Objectif de développement durable (ODD). Au Forum de Paris sur la Paix, le Pacte mondial des Nations unies fait entendre la voix des entreprises comme une grande force pour la gouvernance mondiale.

Souscrire à la newsletter

accumsan mattis amet, nunc elit. venenatis,