Une troisième édition pour rebondir vers un monde meilleur

Du 11 au 13 novembre, la troisième édition du Forum de Paris sur la Paix offrira une première occasion à la communauté internationale de se rassembler pour tourner la page de la pandémie de COVID-19.

« Aux chefs d’Etat, aux grandes fondations, aux entreprises, à la société civile : à tous, je donne rendez-vous le 11 novembre prochain à Paris – ou bien sur Internet selon les conditions qui s’imposeront à chacun – pour la troisième édition du Forum de Paris sur la Paix, afin que la victoire que nous remporterons sur le Coronavirus soit aussi celle du multilatéralisme, de la coopération et de la solidarité. »

Extrait du message de soutien transmis par le président français Emmanuel Macron à l’occasion de la réunion de printemps du Forum de Paris sur la Paix le 27 avril 2020.

Rebondir vers un monde meilleur

Au-delà des peines, de l’angoisse et de l’incertitude qu’elle engendre, la pandémie de COVID-19 nous a ramené à notre condition d’humains. Elle a également mis en évidence l’urgence de mieux nous organiser collectivement : la convalescence et le rebond de nos sociétés ne pourront être le fait d’un seul pays, ni même des seuls Etats.

Depuis 2018, le Forum de Paris sur la Paix est le lieu où les chefs d’État et les organisations internationales travaillent avec la société civile et le secteur privé à construire de nouvelles formes d’action collective. Du 11 au 13 novembre 2020, sa troisième édition sera principalement consacrée à la réponse multi-acteurs au Coronavirus, avec la conviction que nous pouvons collectivement surmonter les énormes défis qui nous attendent et utiliser la crise comme une opportunité pour reconstruire un monde meilleur et plus durable.

« La crise actuelle montre à quel point les dirigeants nationaux – même ceux qui rejettent le multilatéralisme – sont dépendants de l’action collective pour des tâches essentielles comme la recherche et la distribution d’un vaccin, le soutien aux pays fragiles et le rétablissement d’un monde sans virus. L’action multilatérale qui a sous-tendu la création du Forum de Paris sur la Paix est plus que jamais nécessaire. »

Justin Vaïsse, Directeur général du Forum de Paris sur la Paix
Un évènement au format hybride

Nous ne savons pas quelles seront les consignes de santé à la mi-novembre 2020. Il est possible que certains pays soient encore en état d’urgence sanitaire ou que les déplacements soient limités. C’est pourquoi nous planifions de manière préventive un événement hybride avec une partie physique et une partie en ligne. L’importance respective de chaque partie dépendra des conditions de voyage et de rassemblement à l’automne. Nous ne concevons pas cet événement hybride comme une solution par défaut, mais plutôt comme l’occasion d’explorer de nouvelles formes d’interactions collectives que nous pourrions conserver à l’avenir.

La partie présentielle restera centrale dans l’évènement. Les séquences phares sur place comprendront :

  • La Cérémonie officielle avec les chefs d’État et d’organisations internationales, invités par le président Emmanuel Macron à travailler sur une réponse collective au Coronavirus. Ce sera l’un des premiers rassemblements de ce type après, espérons-le, les moments les plus difficiles de la pandémie. Ce grand moment suivra de près le modèle des éditions précédentes, ayant accueilli Antonio Guterres et Angela Merkel en 2018, suivis lors de l’édition 2019 par Ursula von der Leyen, Wang Qishan et Félix Tshisekedi. En 2020, nous inclurons des principaux dirigeants d’organisations internationales axées sur la santé, à commencer par le Directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé, accompagnés par des chefs d’État représentant diverses nations du Sud.
  • Le sommet Finance en Commun des banques de développement, centré également sur cette crise et sur la reprise économique et sociale qui doit suivre, tout en redoublant d’efforts pour atteindre les objectifs communs de développement durable (alignement des investissements sur l’Agenda 2030 et les objectifs climatiques de la COP21).
  • La présentation des projets sélectionnés pour 2020 provenant d’ONG et de fondations, du secteur privé, d’organisations internationales, de collectivités locales, d’universitaires et d’experts.
  • Le volet “Entreprises” du Forum de Paris sur la Paix, organisé autour des acteurs du secteur privé qui se mobilisent pour améliorer la réponse collective et la résilience au Coronavirus. Cet élément inédit de la troisième édition axée sur le secteur privé donnera aux PDG de haut niveau une chance de monter sur scène.

La partie numérique de l’événement accompagnera et complétera la partie physique en connectant de nombreux participants du monde entier à des débats de haut niveau et en permettant aux porteurs de projets de présenter leur initiative. Le cadre innovant du Forum offrira à un large public des possibilités d’interagir en ligne avec les porteurs de projet ainsi qu’avec des participants de haut niveau, et de tester de nouvelles formes dynamiques de mise en contact et de réseautage.

Thème central de l’événement : Vaincre le Coronavirus et construire le monde d’après

La troisième édition du Forum portera aussi bien sur l’amélioration de notre réponse collective immédiate au Coronavirus que sur les enjeux de résilience, et au-delà sur la reconstruction d’un monde plus durable.

  1. Améliorer la gouvernance mondiale de la santé, avec comme objectif d’augmenter la coordination entre les acteurs, de lancer des initiatives, de renforcer les mécanismes d’alerte et de préparation, et de dynamiser les systèmes de santé locaux dans les pays en développement.
  2. Repenser et verdir le capitalisme : au-delà des mesures d’urgence nécessaires – y compris pour les pays en développement – pour relancer et soutenir l’activité, nous devons construire des économies plus justes et inclusives, et des systèmes de production durables sur le plan environnemental.
  3. Faire des big data et des médias sociaux des solutions, pas des menaces : Les cyber-solutions contribuent à la lutte contre la pandémie, mais elles peuvent menacer la vie privée et la liberté des individus. D’où la nécessité de lutter contre la désinformation, de décider d’une réglementation appropriée sur l’utilisation des données personnelles et de renforcer la cybersécurité pour tous.

D’autres questions de gouvernance globale telles que les architectures régionales de sécurité, l’égalité femme homme, l’éducation (particulièrement les menaces pesant sur les systèmes éducatifs fragiles), la biodiversité – notamment la protection des océans et l’accès à l’eau potable – ainsi que la gouvernance de l’espace seront également à l’ordre du jour.

Comment participer ?

L’Appel à projets était ouvert de mars jusqu’au 24 juin, nous avons reçu des centaines de solutions innovantes.

Au cours des prochains mois, suivez le Forum sur les réseaux sociaux et inscrivez-vous à la newsletter pour plus de détails et les différentes modalités de participer au #ForumdeParissurlaPaix2020.

Abonnez-vous à la newsletter