Rassembler les acteurs de la gouvernance mondiale durant 3 jours : un défi relevé avec succès

Plus de 10 000 visiteurs, 65 chefs d’Etat et de gouvernement ainsi que 10 dirigeants d’organisations internationales se sont réunis durant trois jours à La Grande Halle de La Villette pour la première édition du Forum de Paris sur la Paix afin d’échanger et de discuter de solutions concrètes de gouvernance mondiale.


Que s’est-il passé durant les 3 jours du Forum de Paris sur la Paix ?

En marge des cérémonies qui marquent le centième anniversaire de la fin de la Première Guerre mondiale, la première édition du Forum de Paris sur la Paix a été inauguré le 11 novembre par Emmanuel Macron, Trisha Shetty, Angela Merkel et Antonio Gutteres devant plus de 60 chefs d’Etat et de gouvernement tels que Vladimir Poutine, Justin Trudeau, Paul Kagame, Uhuru Kenyatta, Macky Sall, Sergio Mattarella, Alassane Outtara  – et 10 dirigeants d’organisations internationales.


A la suite de la session Plénière d’ouverture le 11 novembre, plus de 40 chefs d’Etat et de gouvernement ainsi que dirigeants d’organisations internationales ont pris la parole lors de débats aux formats innovants tels que :

  • Le dialogue des continents sur la gouvernance mondiale, un format unique de discussion modéré par Justin Vaïsse, président du Forum de Paris sur la Paix, a rassemblé María Fernanda Espinosa, présidente de la 73e Assemblée générale des Nations unies, Stefan Löfven, Premier ministre de Suède, Moussa Faki, président de la Commission de l’Union africaine et Venkaiah Naidu, vice président d’Inde.
  • Le dialogue des organisations internationales sur la gouvernance mondiale, modéré par Enrico Letta, Doyen de l’Ecole des Affaires internationales de Science Po, est une discussion entre Christine Lagarde, directrice du Fonds monétaire international, Roberto Azevêdo, directeur général de l’Organisation mondiale du commerce, Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, Audrey Azoulay, directrice générale de l’UNESCO, José Ángel Gurría, Secrétaire générale de l’OCDE et Guy Ryder, directeur général de l’Organisation internationale du travail.

Durant les 12 et 13 novembre, les multiples débats ont continué à travers de plus de 7 espaces dédiés tels que l’agora, l’auditorium, les mini-agoras, le lab, les pitches et la salle de presse.

Ces trois jours ont représenté de véritables accélérateurs de solutions concrètes : 121 porteurs de projets du Forum de Paris sur la Paix ont présenté leurs initiatives en interagissant auprès de leur stand ou lors de scènes de pitches au sein de l’Espace des solutions devant des personnalités de haut-niveau ; 80 participants de 30 pays ont participé à un hackathon sur la transparence financière ; 40 réunions bilatérales se sont tenues entre des chefs d’Etat et de gouvernement ainsi que des dirigeants d’organisations internationales.

 


A la bibliothèque de la paix, située au coeur du Forum de Paris sur la Paix, ce sont 32 chefs d’Etat et de gouvernement qui ont partagé un livre en expliquant dans quelle mesure cet ouvrage représente à leurs yeux un symbole de la paix et de la gouvernance mondiale :

  • Emmanuel Macron, président de la République française : Poèmes à Lou par Guillaume Apollinaire
  • Angela Merkel, chancelière d’Allemagne : Briefe an den Sohn par Käthe Kollwitz
  • Idriss Déby, président du Tchad : Un long chemin vers la liberté par Nelson Mandela
  • Nikol Pachinian, premier ministre d’Arménie : Armenian Genocide: Frontpage Coverage in the World Press par Hayk Demoyan
  • Antonio Guterres, secrétaire général des Nations unies : The Charter of the United Nations
  • Carmelo Abela, ministre des Affaires étrangères et de la promotion du commerce : Malta: The Nurse of the Mediterranean parAlbert Glenthorn Mackinnon
  • Roberto Azevêdo, directeur général de l’Organisation mondiale du commerce : The Constitution of the World Trade Organization
  • Prayut Chan-o-cha, premier ministre de Thaïlande : Sufficiency Thinking: Thailand’s Gift to an Unsustainable World
  • Peter Cosgrove, gouverneur général d’Australie, Official History of Australia in the War of 1914–1918 par C.E.W. Bean
  • Andrej Babiš, président de la République Tchèque : La guerre des salamandres par Karel Čapek
  • Marcelo Rebelo de Souda, président du Portugal : Le Livre de l’Intranquillité par Fernando Pessoa
  • Beji Caid Essebsi, président de la Tunisie : Habib Bourguiba le bon grain et l’ivraie par Beji Caid Essebsi
  • Ismaïl Omar Guelleh, président du Djibouti : La part du colibri par Pierre Rabhi
  • Thorbjørn Jagland, secrétaire général du Conseil de l’Europe : The European Convention on Human Rights
  • Raimonds Vējonis, président de la Lettonie : Touched by Eternity
  • Stefan Löfven, premier ministre de Suède : Aniara par Harry Martinson
  • Sergio Mattarella, président d’Italie : Se questo è un uomo par Primo Levi
  • Epeli Nailatikau, brigardier général : Fiji: Art & Life in the Pacific
  • Prince Albert II of Monaco
  • Mahamadou Issoufou, président du Niger : Un long chemin vers la liberté par Nelson Mandela
  • Borut Pahor, président de la Slovénie : I saw her that night par Drago Jančar
  • Cardinal Pietro Parolin, représentant du Vatican: Ripensare il futuro dalle relazioni. Discorsi sull’Europa par François
  • Rumen Radav, président de la Bulgarie : World Changer Atanasoff and the Computer by Tammara Burton
  • Tarique Ahmed Siddique, conseiller sécurité du Bangladesh : Mémoires inachevées par Sheikh Mujibur Rahma
  • Erna Solberg, premier ministre de la Norvège : En sjøens helt par John Michelet
  • Alexander Van der Bellen, président d’Autriche : Les derniers jours de l’humanité par Karl Krauss
  • María Fernanda Espinosa, présidente de la 73e Assemblée générale des Nations unies : Armistice
  • Gjorge Ivanov, président de Macédoine
  • Guðni Th. Jóhannesson, président d’Islande
  • Paul Simons, directeur exécutif adjoint de l’Agence internationale de l’énergie : Global Electric Vehicle Outlook 2018
  • Hashim Thaçi, président du Kosovo
  • Christine Lagarde, directrice du Fonds monétaire international : Les conséquences économiques de la paix par John Maynard Keynes

Que va-t-il se passer maintenant ?

Si la première édition du Forum de Paris sur la Paix s’est achevée il y a trois jours à La Grande Halle de La Villette, ce n’est en revanche que le commencement d’une période au long-terme pour les solutions de gouvernance mondiale.

Parmi les 121 projects présentés durant les 3 jours, 10 solutions de gouvernance mondiale ont été sélectionnées afin de bénéficier d’un suivi et d’un soutien particulier de la part du Forum de Paris sur la Paix et de ses partenaires durant un an :

  • African Union / EU Youth – African Union Commission
  • Antarctica 2020 – Ocean Unite
  • Climate Resilient Zero-Budget Natural Farming in Andhra Pradesh – Government of Andhra Pradesh
  • Data to Combat Torture – World Justice Project
  • Digital Democracy Charter – Omidyar Network
  • Entreprise et partage de la valeur – Synopia
  • International Gender Champions – International Gender Champions / Women@thetable
  • Kumekucha – Green String Network
  • Ranking Digital Rights – New America
  • The World Benchmarking Alliance – Index Initative, United Nations & Aviva

4 solutions initiées par les participants du hackathon ont également été sélectionnées par les 4 partenaires du hackathon du Forum de Paris sur la Paix :

  • Contract Fit sélectionné par Open State Foundation
  • Tackling Climate Change – sélectionné par la Banque mondiale
  • LA PORTE – sélectionné par Open contracting partnership
  • Know your chances – sélectionné par ETALAB

>> Le Forum de Paris sur la Paix continue en vidéo : regardez le best-of du 11 novembre <<

Abonnez-vous à la newsletter

Jour
Heure
Minute
Seconde

close-link
libero. dictum sem, Aliquam venenatis, vulputate,