Ils rendent le Forum de Paris sur la Paix possible : présentation de 6 nouveaux partenaires bienfaiteurs

6 nouveaux partenaires bienfaiteurs, c’est autant d’acteurs et de ressources engagés pour relever les défis de la gouvernance mondiale.

Le Forum de Paris sur la Paix noue des partenariats de bienfaisance avec des fondations et des philanthropes, des agences publiques et des entreprises qui sont mobilisés pour améliorer la gouvernance dans les domaines de la paix et sécurité, du développement, de l’environnement, des nouvelles technologies et de l’économie inclusive. Ces bienfaiteurs, rassemblés au sein du Cercle des partenaires, apportent une contribution et une expertise précieuse pour l’organisation du Forum de Paris sur la Paix.

Fondation Fordpartenaire principal

La fondation Ford croit en la dignité inhérente de tous les individus. Toutefois à travers le monde, trop d’individus sont exclus des institutions politiques, économiques et sociales qui construisent leurs vies.
En prenant en compte cette réalité, la fondation Ford est guidée par une vision de justice sociale – un monde dans lequel tous les individus, les communautés et les peuples travaillent pour l’expression entière de leurs droits humains, ont une part active dans les décisions qui les concernent, partagent équitablement les ressources de la société et sont libres de développer leur plein potentiel.
Depuis 80 ans, la mission de la fondation Ford a été de réduire la pauvreté et l’injustice, de renforcer les valeurs démocratiques, de promouvoir la coopération internationale et de faire avancer les réussites humaines.
Les mouvements sociaux sont construits sur le leadership individuel, sur des institutions fortes ou innovantes et souvent sur des prises de risque. La fondation Ford travaille avec un sens de l’urgence tout en reconnaissant que chaque changement significatif demande un investissement sur le long terme. C’est pourquoi la fondation Ford œuvre à renforcer la société civile à chaque niveau en soutenant la participation d’individus aux profils et expériences différents. Elle collabore également avec les gouvernements, le secteur public, de la recherche et de la création.
Profondément consciente du contexte de changement mondial, elle s’est engagée à soutenir un ordre mondial fondé sur des règles et des valeurs démocratiques inconditionnelles. C’est cette approche qui mène la fondation Ford à soutenir le Forum de Paris sur la Paix dans une visée de collaboration en faveur de la lutte pour la justice sociale.


Agence de l’environnement Abou Dabi (AED)grand partenaire

Avec son initiative « Abu Dhabi Global Environment Data Initiative » (AGEDI), l’Agence de l’environnement Abou Dhabi (AED) est devenue un partenaire fondateur de « Eye on Earth » (EoE). Elle a toujours pensé que l’éducation pour le développement durable combinée à l’accès à des informations fiables sont les conditions préalables pour une paix et une sécurité sur le long terme. EoE œuvre pour que tous les membres de la société, citoyens comme décideurs politiques, aient une compréhension des systèmes économique, social et environnemental et de leur interdépendance ainsi que des conséquences de leurs actions.
Si la sensibilisation au développement durable est une tâche colossale, il existe des innovateurs, des ingénieurs, des scientifiques et des éducateurs qui, dans de nombreuses disciplines et à travers le monde, luttent contre le problème de l’accès à l’information. Le défi reste de pouvoir lier et coordonner ces différents domaines.
Rassemblant 5000 experts à travers le monde, EoE est une communauté internationale qui ne cesse de s’agrandir. Les échanges de savoirs, grâce aux conventions et à l’outil webinaire, permet de connecter les individus confrontés au problème de l’accès à l’information aux porteurs de solutions.


Agence française de développement (AFD)partenaire

La politique de développement connaît une profonde transformation. En France, l’Agence française de développement (AFD) est la plateforme de cette politique, là où se rencontrent toutes les initiatives, du micro au macro, tous les acteurs, publics et privés, nationaux et internationaux, et tous les instruments, financements, expertise, dialogue et recherche. Là où ils agissent ensemble pour un monde en commun.
L’AFD prend cinq engagements-frontières : « 100 % Accord de Paris », « 100 % lien social », « le développement en 3D », « la priorité non-souveraine » et « le réflexe partenarial ». Elle s’engage sur des projets qui améliorent concrètement le quotidien des populations dans les pays en développement, émergents et l’Outre-mer. Présente dans 110 pays via un réseau de 85 agences, elle accompagne aujourd’hui plus de 3600 projets de développement. En 2017, elle a engagé plus de 10 milliards d’euros. Elle verra ses capacités d’action significativement augmenter pour atteindre l’objectif de 0,55 % du revenu national de la France consacré à son aide au développement en 2022 fixé par le président de la République Emmanuel Macron.
L’AFD est partenaire du Forum de Paris pour la Paix. La gouvernance, ODD n°16, est une dimension transversale à l’ensemble de ses interventions qui supporte toute la transition politique et citoyenne. Pendant ces trois jours, l’AFD va parler projets, aller à la rencontre de tous les acteurs et agir ensemble pour accélérer l’action collective en faveur du développement, un investissement solidaire vers un monde en commun.


BNP Paribaspartenaire

BNP Paribas est fier de prendre part à la première édition du Forum de Paris sur la Paix. Le groupe partage les objectifs du Forum sur le renforcement des actions des organisations multilatérales existantes et l’avancement de la mise en œuvre des Objectifs de développement durable (ODD).
BNP Paribas nourrit la certitude que le progrès collectif ne sera achevé que par une croissance économique durable et équitable. En tant que fournisseur majeur de services financiers, le groupe a les ressources humaines, techniques et financières pour prendre un rôle de premier plan et contribuer à des solutions d’avenir.
De nouveaux modèles commerciaux sont nécessaire pour financer le développement économique ayant un impact positif sur la société. Tous les acteurs – en particulier les gouvernements, les investisseurs institutionnels, les grandes entreprises et les ONG – peuvent se rassembler pour créer des solutions et construire des coalitions d’investisseurs, d’agences de développement et de partenaires capables de finance de développement.


Carnegie Corporation of New Yorkpartenaire

La Carnegie Corporation of New York s’engage à promouvoir un monde plus sûr, plus pacifique et plus prospère. Depuis sa création en 1911, cette fondation philanthropique est guidée par la vision de son fondateur, Andrew Carnegie, qui croyait à la connaissance et à la pratique de la diplomatie comme instruments de résolution de conflits plutôt que celui du recours à la guerre. Comme Carnegie l’a dit un jour : « La paix ne gagne pas par la force ; elle recourt à la raison et à la conscience de l’Homme ».
Pour la Carnegie Corporation of New York, les institutions se doivent de répondre à leurs obligations historiques à l’heure où le monde fait face à de nombreux défis sociaux, économiques et politiques. Aujourd’hui, plus que jamais, une participation plus large et plus inclusive des citoyens est nécessaire et urgente afin de pouvoir identifier et relever les défis communs. Pour la Carnegie Corporation of New York, cela passe par le soutien de collaborations internationales ainsi que de réseaux qui interviennent dans le domaine de l’éducation et du renforcement de capacités, et par le renforcement de la compréhension, de l’engagement et de l’action informée du grand public. Dans cette perspective, elle soutient les efforts qui comblent les écarts entre l’expertise académique et les institutions de bonne gouvernance et qui s’adressent à la fois aux décideurs politiques et au public. Ses priorités couvrent la sécurité nucléaire ; le renforcement de la démocratie américaine et l’Etat de droit ; le développement des relations entre les grandes puissances, notamment la Russie et la Chine ; les mouvements transnationaux et le monde arabe ; ainsi que la réconciliation, l’enseignement supérieur et la recherche en Afrique.


Robert Bosch Stiftungpartenaire

La gouvernance mondiale a été depuis longtemps modelée par des gouvernements nationaux et des organisations internationales. La complexité et l’interconnexion grandissante du monde peuvent seulement être prises en compte par une variété d’acteurs qui développement et mettent en œuvre des solutions à un niveau à la fois supranational et communautaire.
Les nouveaux outils technologiques et de communication interactive permettent à de plus en plus de citoyens d’apporter leur expertise, leurs compétences et leur créativité pour apporter des solutions efficaces face aux défis mondiaux. Les citoyens peuvent mettre en avant des idées nouvelles, flexibles et courageuses. Leur donner cette possibilité, c’est contribuer au succès et l’approbation générale d’approches innovantes.
Il est vital de continuer à renforcer différentes formes d’engagement citoyen, notamment à l’heure où la réduction des champs d’action et les instabilités sociales mondiales ne cessent de progresser.
Les citoyens ont le pouvoir de façonner l’espace international et de défier les conventions. Ils peuvent établir des formats d’échanges inclusifs qui aboutissent à des action concrètes, qui font avancer les mécanismes d’engagement politique et ainsi augmenter l’impact et l’investissement dans l’éducation afin d’élargir la compréhension des enjeux mondiaux. Les citoyens peuvent développer des compétences pour lutter contre ces derniers et défendre la compréhension internationale en tant que fondement pour la gouvernance mondiale.

Abonnez-vous à la newsletter

Jour
Heure
Minute
Seconde
eleifend Praesent id felis Donec massa porta. tristique justo felis